mardi 19 juin 2018

La maison de la falaise

Titre : La maison de la falaise
Auteur : Audrey Perri
Éditeur : City
476 pages
Parution : 30 mai 2018
 

Résumé :

 
Dévastée par une récente rupture, Alma quitte Londres pour passer l’été chez sa grand-mère dans un petit village, au bord de la mer. C’est là, dans la bibliothèque familiale, qu’elle découvre entre les pages d'un livre une ancienne lettre. Le courrier est adressé à l’arrière-grand-mère d’Alma, employée autrefois chez les Wilson, une famille habitant dans une grande maison battue par les embruns. Qui est cette femme noyée dont la lettre parle avec tant de douleur ? Quel rôle a joué par sa propre famille dans ce drame ? Alma se lance sur les traces de Selina Wilson, une jeune femme qui a vécu dans les années 1910. Une femme éprise de liberté et refusant de se plier à un mariage arrangé. Dans les méandres d’une histoire familale dévastée, Julia va découvrir un secret bouleversant...
Une étourdissante saga familiale. 
 

Mon avis : 

Commençons par nous arrêter sur cette couverture, je la trouve poétique et pleine de douceur. Sobre mais efficace dans de délicieux tons pastels. Cela peut vous paraître superficiel mais pour moi, la couverture est un élément essentiel.

Ensuite, j'aimerais souligner qu'Audrey Perri est journaliste et donc, elle est douée pour les mots. En effet, sa plume est addictive, limpide, belle. J'ai lu ce livre comme suspendue dans une bulle. Je ne voulais pas le quitter, au point de négliger mes révisions, mais c'est un autre problème...

L'histoire se passe sur deux périodes de temps différentes : juin 2011 et de juin 1909 à août 2014. C'est quelque chose que j'aime énormément désormais dans mes lectures. Des points de vue multiples, des périodes différentes, deux intrigues qui se mêlent. Cependant, c'est périlleux. Une histoire peut être plus intéressante que l'autre ou moins exploitée.
Ici, c'est juste. Dosé à la perfection. J'ai aimé la façon dont l'autrice nous balade entre les deux époques.

L'intrigue est un peu longue à se mettre en place et si, au début, j'avais peur que cela soit un problème, ce n'est pas le cas. Ça s'est révélé brillant ! Je ne m'attendais pas à tous ces revirements de situation. Or j'aime être surprise et ici, c'est mission réussie pour Audrey Perri.

L'histoire se passe en Angleterre et c'est quelque chose que j'apprécie toujours. L'autrice plante fort bien son décor et on n'a aucun mal à plonger dans l'histoire, à voir les lieux ou les personnages. Et c'est un pur bonheur. Tout le film s'est joué dans ma tête et c'était très agréable. La plage derrière chez les Wilson et les Clark m'a fait penser à une plage sauvage découverte en septembre dernier en Écosse. J'aimerais vraiment y retourner et relire le livre là-bas. Cela peut vous sembler bizarre, mais c'est le décor de rêve pour lire ce livre.

Parlons des personnages maintenant. 
Je vais commencer par ceux du siècle précédent. J'ai aimé le personnage de Selina, coincée dans une vie qui ne lui convient pas, une jeune fille aux idéaux qui ne collent pas à son statut social, une pure austenerie. Laura m'a également bien plu. Par contre, sa sœur, Sybil m'a énervée du début à la fin. Une geignarde insupportable, un mélange de Mimi Geignarde dans Harry Potter et des demi-sœurs de Cendrillon. Mary, la mère de ses deux dernières m'a beaucoup touchée, tant par sa force que ses faiblesses. J'ai aussi apprécié Matthew même si je reste sur un petit goût d'inachevé le concernant.
Quant à ceux de 2011, ils étaient aussi très appréciables. Mina, la grand-mère est toute mignonne et elle me fait penser à ma grand-mère avec son sale caractère (si tu lis ça, je suis désolée, mais c'est comme ça qu'on t'aime). J'ai également beaucoup aimé les voisins, Jill et Stephen. Les amis que rencontre Alma sont peut-être un peu sous-exploités mais ce n'est pas dérangeant, j'ai d'ailleurs beaucoup aimé charlotte.
Alma, quant à elle, m'a beaucoup plu. Cette trentenaire déboussolée partie se réfugier chez sa grand-mère est un personnage attachant, auquel il est facile de s'identifier. Elle m'a donné envie de ne pas laisser mes sentiments me submerger. En effet, les ressentiments qu'elle a envers Jack, son ex m'ont fait penser à quelque chose que j'ai beaucoup ressenti cette année et cela m'a donné envie de me secouer.

Merci aux éditions City pour ce partenariat.Ce livre est une petite pépite. Je ne peux que vous le recommander. Je suivrai les parutions d'Audrey Perri de très près, je peux vous l'assurer.

Restez dans les parages, je n'ai pas fini de vous parler de ce livre, 
A très vite ♣

6 commentaires:

  1. Ce livre me tente beaucoup ! Le mélange des époques et des points de vue me convient, je trouve cela très prenant en général. Je ne fais jamais l'analyse de la couverture mais je devrais car parfois elles sont magnifiques comme celle-ci. Livre rajouté à ma liste :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que celle ci est très jolie ! Ahah, je suis ravie qu'il te tente ! J'ai hâte de savoir ce que tu en auras pensé

      Supprimer
  2. Cela donne envie d'en savoir plus sur l'auteure. Journaliste pour quel média?
    Sinon, reste à offrir ce livre à ta grand-mère, pour lecture estivale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu en seras plus très bientôt ! Une interview arrive sur le blog

      Supprimer
  3. On sent que ce livre t'a vraiment énormément plu. A travers tes mots, cette chronique est très joliment écrite et donne envie de partir à la rencontre des personnages ! J'aime aussi énormément les destins ou histoires croisés et je pense que je pourrais aussi beaucoup aimer cette lecture, bien que ce ne soit pas un style que j'ai l'habitude de lire. En tout cas, superbe chronique ! ✨

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci 🍍

      Ce livre est un petit bijou. Si un jour l'envie te prend, je te le prête !

      Supprimer

N'hésitez-pas à laisser une trace de votre passage ;-)
Chaque attention, aussi simple soit-elle, fait toujours immensément plaisir ♥