mardi 19 mars 2013

Les Dieux voyagent toujours incognito - Laurent Gounelle

4ème de couverture :




Imaginez : Vous êtes au bord du précipice. A l'instant fatidique, un homme vous sauve la vie. En échange : votre engagement à faire tout ce qu'il vous demandera. Vous acceptez et vous voilà embarqué dans un incroyable voyage où tout semble vous échapper.



Plus qu'un roman, une réflexion sur soi-même qui nous invite à prendre notre destin en main.





« Ces pages réjouissantes ponctuent un roman « à messages » qui nous montre comment dépasser nos peurs et nos inhibitions. »

Eric Pigani – Psychologies Magazine



Mon Avis :



Ce livre est une merveille ! La citation du début,

« La vie est un risque.

Si tu n'as as risqué, tu n'as pas vécu .

Ce qui donne … un goût de champagne. »

Soeur Emmanuelle

nous met d'entrée de jeu dans le bain. Nous sommes déjà dans le thème du livre et dans l' une des leçons principales : Osons vivre !!




Le premier chapitre nous présente Alan Greenmor, jeune consultant en recrutement suicidaire et Yves Dubreuil, personnage intriguant ainsi que leur rencontre.

Au fil des page, on réapprend la vie, on change en même temps qu'Alan qui s'étant engagé auprès de Dubreuil évolue sous sa coupe :

« Tu as vécu des choses, qui se sont, d'une certaine manière, gravées en toi, conditionnant la façon dont tu vois le monde, dont tu te comportes, ta relation avec les autres, tes émotions … Le résultat de tout cela est que ça ne marche pas, pour parler clairement. Ça te cause des problèmes et te rend malheureux. Ta vie sera médiocre tant que tu la vivras ainsi. Il faut donc opérer quelques changements … »

Ainsi, Dubreuil donne diverses missions à Alan et au fil de celles-ci et du livre, on le voit évoluer petit à petit grâce à la folie de Dubreuil.



On se demande pourquoi Dubreuil s'est intéressé à Alan pendant 55 chapitres et enfin au chapitre 56, on a la clef de l'énigme...

Je ne m'attendais en aucun cas à cette fin, pourtant ce n'est pas faute d'y avoir réfléchi un moment !

La fin est très surprenante mais émouvante …





Pour résumer, je conseille vivement ce livre, Laurent Gounelle est un auteur merveilleux, qui m'a une fois de plus ébahie. Il a écrit L'homme qui voulait être heureux que j'ai adoré et Le philosophe qui n'était pas sage, que je souhaite rajouter à ma bibliothèque rapidement.





Ma note : 19,9/20 puisqu'il paraît que la perfection n'existe pas, mais ce livre y tend fortement =)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez-pas à laisser une trace de votre passage ;-)
Chaque attention, aussi simple soit-elle, fait toujours immensément plaisir ♥