menu

Mes derniers avis

https://lemondedesapotille.blogspot.com/2020/03/une-passion-en-irlande-lynne-graham.html https://lemondedesapotille.blogspot.com/2020/02/tous-les-bonheurs-du-monde-celine.html https://lemondedesapotille.blogspot.com/2020/02/des-romances-pour-la-saint-valentin.html https://lemondedesapotille.blogspot.com/2020/01/the-places-ive-cried-in-public-holly.html https://lemondedesapotille.blogspot.com/2019/12/les-monologues-du-vagin-eve-ensler.html https://lemondedesapotille.blogspot.com/2019/12/comment-ne-pas-faire-pitie-noel-quand.html https://lemondedesapotille.blogspot.com/2019/12/trois-mots-cinq-mensonges-michel.html https://lemondedesapotille.blogspot.com/2019/11/je-te-protegerai-peter-may.html https://lemondedesapotille.blogspot.com/2019/10/il-est-grand-temps-de-rallumer-les.html https://lemondedesapotille.blogspot.com/2019/10/hate-list-jennifer-brown.html

lundi 28 mars 2016

Un si joli mois d'Août - Pierre-Etienne Musson

Titre : Un si joli mois d'Août
Auteur : Pierre-Etienne Musson
Éditeur : Denoël
434 pages
Parution : 18 Février 2016

Présentation de l'éditeur :


Août 1914, la déclaration de guerre vient bouleverser le quotidien tranquille des villageois de Nouan-le-Fuzelier en Sologne. Antoine Richerand, l’instituteur, part pour le front, laissant derrière lui Inès, sa ravissante épouse.
Au printemps 1915, grièvement blessé par un éclat d’obus, Antoine est hospitalisé à Paris. Inès lui rend visite régulièrement, s’efforçant de tenir son rôle d’épouse aimante, mais elle découvre un homme transformé, traumatisé par son expérience de la guerre, entre prostration et accès de violence. Exténuée par ses voyages incessants, consciente que l’avenir espéré avec Antoine est désormais impossible, Inès se met à rêver d’une autre vie… Un jour sur les quais de Seine, elle fait la connaissance d’Isidore Lambiot, un vieux garçon un peu excentrique. Ému par la détresse de la jeune femme, il lui propose son aide. Dès lors, Inès va devoir choisir…

Mon avis :


Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Denoël pour ce partenariat et particulièrement Dana Burlac.J'ai craqué pour ce livre juste à cause de la période dans laquelle il se situe. Je sais, ça fait deux histoires de guerre en pas très longtemps. Mais là, il s'agit de la première guerre mondiale. J'ai trouvé ce livre très intéressant. En effet, le point de vue sur la situation change de ce dont on a l'habitude et ce ne fut pas pour me déplaire.

L'histoire se passe sur plusieurs années, avec des points de vue alternées. Si au début j'avais peur d'être perdue, j'ai vite été rassurée. En effet, les chapitres sont assez courts et il y a une certaine cohérence dans ces choix.

L'histoire en elle-même est très touchante. Antoine, instituteur de Sologne est mobilisé à l'aube de Septembre 1914 pour une guerre que la France pensera courte. Il n'en sera rien comme nous le savons tous aujourd'hui. Antoine aura été très gravement blessé au front et Inès doit désormais affronter le rôle de femme de blessée de guerre. Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce rôle ne lui convient pas du tout. Cette femme est froide et même si son quotidien n'est pas joyeux, il y a un minimum de bienséance à adopter, je trouve. Inès ne parvient pas à se faire à son nouveau quotidien. Je ne sais pas si je me suis attachée à elle. J'ai surtout apprécié Antoine et le contexte qui est décrit de façon très réaliste. On découvre une France rurale (ne voyez pas là une quelconque idée péjorative ), avec des gens simples et parfois un peu naïf. On découvre une France en guerre, une France pleine d'aberrations, où les riches ne sont pas envoyés au front, où les femmes sont heureuses quand un homme est en plus mauvais état que le sien...
 J'ai fini ce livre il y a deux heures, mais j'ai encore l’impression de vivre avec Antoine, Inès, Isidore et tous les autres. Il y a des retournements de situations auxquels je ne m'attendais pas, tout la fin en fait, je n'imaginais pas que ça allait prendre cette tournure. Je n'ai rien vu venir. J'ai aimé Antoine et le papa d'Inès aussi m'a beaucoup touchée. La plume de Pierre-Etienne Musson est très agréable à lire, un peu trop même : je tournais les pages comme une boulimique de lecture pour savoir si l'état d'Antoine allait s'améliorer, pour avoir si Inès allait céder aux avances d'un autre, etc.

Ce livre est une belle histoire, bien que triste, la poésie est plus présente que la tristesse. Ce roman est le premier de l'auteur, mais je lirai les suivants avec plaisir. C'est une très jolie découverte

vendredi 18 mars 2016

Le gardien de nos frères - Ariane Bois

Titre : Le gardien de nos frères
Auteur : Ariane Bois
Editions : Belfond
Nombre de pages : 386
Date de sortie : 14/01/2016

Présentation de l'éditeur : 

Entre 1939 et 1967, de Paris à Toulouse et de New York à Tel Aviv, l'extraordinaire destin de deux êtres fracassés par la guerre.
Rien ne prédestinait Simon et Léna à se rencontrer. Lui appartient à la bourgeoisie juive parisienne, patriote, laïque et assimilée ; il a été maquisard et blessé au combat. Elle est issue d'un milieu de petits commerçants polonais et a réussi à survivre au Ghetto de Varsovie.
En 1945, la guerre leur a tout pris. Chacun de leur côté, ils vont accepter une mission très particulière : rechercher des enfants juifs cachés par leurs parents dans des familles, des orphelinats ou des couvents, quand il s'avère que ceux-ci ne rentreront pas des camps. Simon parce que son petit frère Elie a disparu dans des conditions mystérieuses ; Léna car elle espère ainsi redonner du sens à sa vie. Et cela va les entraîner bien au-delà de ce qu'ils auraient pu imaginer.
C'est l'histoire de deux jeunes révoltés qui, dans une France exsangue, vont se reconstruire grâce à la force de l'amour. De Paris à Toulouse, d'Israël à New-York, un roman d'aventure porté par le souffle de l'Histoire.


Mon avis :

     Tout d'abord, merci aux éditions Belfond pour cet envoi. Ce livre signe le début de notre partenariat et j'en suis ravie.
     Comme vous le savez sûrement, je m’intéresse énormément à cette période de l'Histoire c'est pourquoi je n'ai pas hésité une seconde à choisir ce livre.
     Le monde de la Résistance me fascine depuis longtemps et je suis ravie d'avoir pu m'y plonger. Ce qui m'a immédiatement fait entrer dans ce livre c'est qu'il se passe en partie dans ma région : Albi, Toulouse, Castres...
     Simon est un jeune homme qui a grandi dans le luxe parisien mais l'a guère l'a rendu mur et adulte plus vite que ce qu'il aurait dû. Il m'a touchée du début à la fin du livre. Il m'a bouleversée, m'a fait vivre de vraies montagnes russes !
     En fait, un des talents d'Ariane Bois a été de rendre chaque personnage, chaque page, chaque mot vrais. Tout est profond et juste. J'ai fini ce livre il y a presque deux semaines et je ne sais toujours pas comment exprimer mon ressenti.
     C'est une magnifique leçon de vie, d'amour, de quête, d'amitié, d'espoir. Ce livre fait du bien, tout en vous dévastant. C'est une impression vraiment étrange. Je l'ai lu en 2 soirs, je ne pouvais plus le poser, j'étais passionnée par ces personnages. JE l'ai fini à 2H du matin et j'ai pleuré pendant plus d'une demi-heure après l'avoir fermé. J'ai pleuré parce que c'était triste, joyeux, beau, poétique et tellement profond. Je n'avais pas vécu ça depuis un bon moment. Ce livre m'a changée en quelque sorte ! J'ai l'impression de connaitre Simon et ses proches. Je n'ai eu aucun mal à les imaginer, ni eux, ni les décors.

     Je vous conseille ce livre si vous avez envie de vous prendre une claque, mais aussi si vous avez envie de vivre un livre à fond de A à Z ! Lisez ce livre ♥


mardi 15 mars 2016

Après Sara - Amanda Coe

Titre : Après Sara
Titre VO: Getting Colder
Auteur : Amanda Coe
Éditeur : Denoël
Parution : 18 Février 2016
318 pages
Traduit par Claire-Marie Clévy

Résumé de l'éditeur: 

Années 1980. Patrick, jeune dramaturge charismatique et ambitieux, enfant terrible du théâtre, tombe follement amoureux de Sara. Mais Sara est déjà mariée. Elle abandonne mari et enfants pour vivre pleinement son destin de muse. Image parfaite du couple rêvé, alliant beauté et talent, Sara et Patrick deviennent les chouchous du public.
Trente-cinq ans plus tard, Patrick vit seul après la mort brutale de Sara. Il ne lui reste que son whisky, son carnet de notes et une rage toujours intacte contre le monde entier. Louise et Nigel, les enfants de Sara, désormais adultes, cherchent à comprendre qui était leur mère et pourquoi elle a choisi de les abandonner. Sara, malgré son absence, va réunir ces trois personnes. Chacun à leur manière, ils devront apprendre à faire leur deuil et à se reconstruire malgré les blessures qui ne guériront jamais, les questions restées sans réponse et la perte d’un être que personne ne pourra jamais remplacer.
Après Sara est un roman dérangeant, à l’humour féroce, terriblement juste sur le chagrin, l’égoïsme et la persistance des blessures anciennes. 

Mon avis :

Tout d'abord, je tiens à remercier les éditions Denoël pour ce partenariat.
J'ai choisi ce livre pour sa couverture poétique et son résumé alléchant. Sauf que pour moi, ça n'a pas marché. Je ne dis pas que j'ai détesté ce livre, qu'on soit d'accord. Je dis juste que je ne l'ai pas aimé comme je m'y attendais.

L'histoire de base est "classique" mais elle nous est vendue comme pleine d'un "humour" féroce et je n'ai pas du tout ressenti ça. Mon problème principal est que je ne me suis attachée à aucun personnage en fait... J'ai détesté Holly, comme beaucoup je pense et j'ai eu envie de foutre des claques à Louise. Cette femme a sérieusement besoin de se réveiller et d'arrêter de s'apitoyer sur elle-même et surtout il faut qu'elle avance et pas qu'elle vive dans le passé. J'ai trouvé tous les personnages fades en réalité. Et forcément, l'histoire ne m'a pas passionnée étant donné que ces personnages me laissaient de marbre. L'histoire est intéressante, mais elle ne va pas assez en profondeur je trouve. En fait, il lui manque 100 pages pour qu'il se passe réellement des choses. Ou alors elle en a 100 de trop et ily aurait moins de longueur.

Je déteste faire des chroniques de livres si peu positives mais vraiment la seule seule qui m'a plu c'est la plume de l'auteur. C'est bien écrit ! Heureusement d'ailleurs, parce que sinon, je n'aurais certainement pas fini...

Le livre est ponctué de lettres de Patrick et Sara. Je ne voyais pas trop à quoi ça servait et je m'attendais à comprendre le pourquoi du comment à la fin. Et en fait, non ! Je crois que le problème n'est pas le livre en lui-même. Je suis sûre qu'il est bien et que je suis passée à côté du sens !

Je ne souhaite pas vous décourager de lire ce livre, je ne pense pas qu'il soit mauvais, je pense juste que je n'ai pas compris ce qu'a fait l'auteur et que d'autres le comprendront.

Je suis désolée pour les éditions Denöel de ne pas avoir aimé ce livre !

vendredi 11 mars 2016

Le 11 : Vide ta PAL - Mars 2016



Nous avons déjà le binôme du 8 dont il est le créateur et maintenant nous avons aussi Le 11 = Vide ta PAL dont j'ai eu l'idée il y a quelques temps déjà ! Ce rendez-vous aura lieu les 11 du mois car nous sommes nés en Novembre !
Le 11 = Vide ta PAL est un rendez-vous qui concerne nos PAL ( élémentaire mon cher Watson

Le principe : Tous les deux mois, nous donnerons un numéro à l'autre pour déterminer notre lecture. Ce numéro correspond à un livre de notre PAL de gauche à droite.

Bon, le dernier date de Septembre donc bon, c'est pas tous les deux mois, une vrai catastrophe ! Nous sommes vraiment mauvais, mais nous allons nous reprendre, c'est promis ! Avouez que ça vous a manqué ! A moi oui ;-)

Lors de la précédente édition je devais L'échiquer de la Reine de Yann Kerlau ! Et je ne l'ai pas lu ! Je n'ai pas DU TOUT envie de le lire en ce moment. Donc, je passe mon tour pour cette fois. Robin devait lire Nous les menteurs de E. Lockhart. Pour lire son avis, c'est par ICI !

Pour cette fois, Robin m'a donné le numéro 3. Cela correspond à un livre de Michael Morpurgo : Le Mystère de Lucy Lost.


 Mai 1915...
Sur une île de l'archipel des Scilly, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée et hagarde, à moitié morte de faim et de soif. Elle ne parvient à prononcer qu'un seul mot : Lucy. D'où vient-elle ? Est-elle une sirène ou plutôt, comme le laisse entendre la rumeur, une espionne au service des allemands ?

De l'autre côté de l'Atlantique, le Lusitania, l'un des plus rapides et splendides paquebots de son temps, quitte le port de New-York. A son bord, la jeune Merry, accompagnée de sa mère, s'apprête à rejoindre son père blessé sur le front et hospitalisé en Angleterre...

L'histoire tragique du Lusitania, le "Titanic anglais", torpillé par les allemands en mai 1915.
----
Ça tombe à pic car je devais le lire depuis un moment et en plus, il peut rentrer dans ma Course à Thèmes avec Avalon :)
L'avez-vous lu ? Vous tente-t-il ? Dîtes moi tout en commentaire.
Pour savoir sur quel livre Robin est tombé on clique par là !

A très vite mes papayes ♥

dimanche 6 mars 2016

In my Mailbox # 51


In My Mailbox est un rendez-vous hebdomadaire mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C’est un moyen de partager nos acquisitions de la semaine : achats, emprunts, livres reçus...

En 2016, ce rendez-vous sera moins fréquent ! En effet, je suis en objectifs 5 achats seulement ! Heureusement, il y a les partenariats !

Tout d'abord, je vous présente un partenariat des éditions Denöel. J'ai eu un coup de coeur pour le résumé. Il s'agit d'Un si joli mois d'Août de Pierre-Etienne Musson.

Août 1914, la déclaration de guerre vient bouleverser le quotidien tranquille des villageois de Nouan-le-Fuzelier en Sologne. Antoine Richerand, l’instituteur, part pour le front, laissant derrière lui Inès, sa ravissante épouse.
Au printemps 1915, grièvement blessé par un éclat d’obus, Antoine est hospitalisé à Paris. Inès lui rend visite régulièrement, s’efforçant de tenir son rôle d’épouse aimante, mais elle découvre un homme transformé, traumatisé par son expérience de la guerre, entre prostration et accès de violence. Exténuée par ses voyages incessants, consciente que l’avenir espéré avec Antoine est désormais impossible, Inès se met à rêver d’une autre vie… Un jour sur les quais de Seine, elle fait la connaissance d’Isidore Lambiot, un vieux garçon un peu excentrique. Ému par la détresse de la jeune femme, il lui propose son aide. Dès lors, Inès va devoir choisir…


Et ensuite, j'ai reçu le Graal hier ! 3 jours avant sa sortie officielle en VO ! Je suis joie et émotion. Il a rejoint ses compatriotes sur l'étagère ! Je vous présente Lady Midnight ♥


Los Angeles. It’s been five years since the events of the Mortal Instruments when Nephilim stood poised on the brink of oblivion and Shadowhunter Emma Carstairs lost her parents. After the blood and violence she witnessed as a child, Emma has dedicated her life to to discovering exactly what it was that killed her parents and getting her revenge.

Raised in the Los Angeles Institute with the Blackthorn family, Emma is paired as a parabatai with her best friend, Julian Blackthorn. A series of murders in the city catch her attention — they seem to have the same characteristics as the deaths of her parents. Could the murderer be the same person? And her attention isn’t the only one caught: someone has been murdering Downworlders as well. The Fair Folk make a deal with the Institute: if the Blackthorns and Emma will investigate the killings, they’ll return Mark Blackthorn to his home. The catch: they have only two weeks to find the killers. Otherwise it’s open war between faeries and Nephilim.

The Shadowhunters of the Institute must race against time to catch the killers, even as they begin to suspect the involvement of those closest to them. At the same time, Emma is falling in love with the one person in the world she’s absolutely forbidden by Shadowhunter Law to love. Set against the glittering backdrop of present-day Los Angeles, Emma must learn to trust her head and her heart as she investigates a demonic plot that stretches from the warlock-run nightclubs of the Sunset Strip to the enchanted sea that pounds the beaches of Santa Monica.


Il est tellement beau ! Je suis juste dégoûtée qu'il soit un peu abîmé ...

Voilà pour aujourd'hui !! Connaissez-vous ces livres ? Vous tentent-ils ? Dîtes-moi tout !!

samedi 5 mars 2016

Wonder - R.J. Palacio

Wonder
R.J Palacio
Pocket Jeunesse
501 pages
Mai 2014

Résumé:

"Je m'appelle August.
Je ne me décrirai pas.
Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire."
Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école.
A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège...
Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ?
Ne jugez pas
un livre garçon
sur sa couverture son apparence

Mon avis : 

Ma chronique sera courte, mais je n'ai pas besoin de beaucoup de moi pour dire que ce livre est un coup de coeur ♥♥♥♥♥

August n'a jamais été scolarisé et rentre en 6ème. Ca n'a pas l'air simple ? En fait, ça l'est encore moins, il a une malformation faciale, les enfants ont peur de lui, les adolescents s'en moquent. August est un enfant fort et plein d'appréhension.
L'histoire d'August est racontée du point de vue de différentes personnes et ça la rend très intéressante. August est un enfant adorable et beau je trouve. Certes il a une grave déformation faciale, mais je l'ai trouvé beau e par ses réactions, sa façon de voir les gens et le monde ! J'avais envie de le serrer dans mes bras. L'histoire d'August et de sa famille, c'est une leçon de vie, d'amour et de bonheur. Il m'a rappelé quelqu'un que je connais, qui n'ai pas une aussi grosse déformation mais qui est quand même grâve et du coup, August ne m'en qu'été plus adorable ♥

Les personnages secondaires comme Jack, Via et Summer sont très intéressants. J'ai lu ce livre en une journée tellement l'écriture de R.J Palacio est fluide et addictive.


Ce livre est un immense coup de coeur dont on ne sort pas indemne